top of page

Pourquoi je mange alors que je n’ai pas faim ?


Il vous arrive parfois d’avoir envie de manger, alors qu’au fond vous savez que vous n’avez pas faim… Devant la télé avec des bonbons, un bon bout de fromage en rentrant du travail, un dessert sans réfléchir à la fin d’un repas...


Vous savez que c’est de la gourmandise, que ce n’est pas raisonnable car vous avez quelques kilos en trop et pourtant, quand l’envie est là, elle ne s'en va pas. Vous devez alors entrer en lutte avec vous-même, pour dépasser cette envie. Soit vous y parvenez, soit vous craquez et culpabilisez.



Lisez la suite pour comprendre ce qu’il se passe en vous.


Après une longue journée, ou pendant une période stressante, notre cerveau émotionnel cherche à équilibrer ses ressentis. Après avoir encaissé des émotions qui ne sont pas simples à gérer (comme la colère ou la frustration), notre cerveau émotionnel a besoin de se sentir bien, pour équilibrer la balance.


Notre cerveau est composé de plusieurs acteurs, le cerveau rationnel, et le cerveau émotionnel qui s’affrontent dans cette lutte autour de l’envie de manger.


L’un dit “Tu ne dois pas ! tu vas grossir

Et l’autre répond “Allez, juste cette fois, fais toi plaisir, c’est important aussi...

Dans tous les cas, ce dilemme se termine mal. Si vous craquez, vous culpabilisez, et si vous résistez cela vous demande un tel effort, que vous ne vous sentez pas forcément mieux après.


La frustration amènera à un craquage plus tard, sans doute plus important en calories que ce que vous auriez avalé en vous autorisant le plaisir.


La première chose à intégrer c’est que ces envies alimentaires, celles qui vous dépassent, parlent d’un besoin émotionnel ! Elles sont là pour vous signifier quelque chose de vous et de votre vécu ! Que ce soient des émotions difficiles, peur, colère, tristesse... Ou que ce soit aussi dans le manque de ressenti émotionnel après une journée dans laquelle nous avons eu une sensation de vide.


Vous n’avez jamais envie de manger sans faim, par hasard. Cette envie signifie quelque chose. Tant que vous considérez ces envies de manger comme problématique, vous resterez avec ce problème. Elles sont un symptôme d’autre chose et non le problème.




Je suis diététicienne, micronutritionniste et coach comportementale depuis 10 ans, et chaque année je dois accompagner des personnes qui mangent leur émotions.


S’attaquer au symptôme et pas à la maladie n’est pas une solution durable.


A bientôt,


Viviane Berton, diététicienne, micronutritionniste et coach.



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page