Conseils nutritionUncategorized

Le microbiote intestinal : Partie 2 : Le vieillissement

By janvier 13, 2019 No Comments

Après vous avoir présenté le développement du microbiote lors de la naissance, nous allons aborder aujourd’hui son vieillissement.

 

Il est prouvé scientifiquement que les centenaires possèdent un bon microbiote, le saviez-vous ?

 

Nous allons vous révéler les secrets du vieillissement optimal du microbiote pour vivre longtemps et en bonne santé.

 

 

 La vie d’adulte 

 

Les changements

Les déséquilibres les plus importants du microbiote sont causés par deux facteurs : l’alimentation et les médicaments.

Après 65 ans, d’autres facteurs apparaissent, impactant le microbiote :

  • Les variations hormonales
  • L’évolution des goûts alimentaires, entraînant une alimentation différente
  • La diminution de l’activité physique

 

Ces facteurs génèrent un microbiote plus instable, doté d’une variété bactérienne moins riche et présentant davantage de bactéries pathogènes nommées « Protéobactéria ».

Un microbiote instable devient plus vulnérable aux infections et maladies chroniques.

Or, un des rôles du microbiote est de participer au maintien de votre santé à travers les années en maintenant votre système immunitaire optimal et en vous protégeant contre les maladies.

Le microbiote est un modulateur du système immunitaire :  les deux fonctionnent ensemble. Ainsi le microbiote est impliqué dans la réponse inflammatoire et la variation du microbiote va impacter la réponse du système immunitaire.

 

Le vieillissement du microbiote

Le vieillissement peut entraîner l’apparition de certaines pathologies : cancer, diabète, athérosclérose et résistance à l’insuline. Toutes ces pathologies sont en corrélation avec le microbiote, lui-même vieillissant.

Par conséquent, il est naturel de se demander quelles altérations subit le microbiote au fil des années ?

Chez l’adulte, le microbiote est dominé par les bactéries suivantes : Ruminococcaceae, Lachnospirae et bacteroidaceae. Plus les années passent, plus la forme du microbiote et la diversité des bactéries changent ; avec le temps des groupes de bactéries sous dominantes se forment. Or ce groupement de bactéries limitent la bonne diversité du microbiote.

 

Le vieillissement est donc lié majoritairement à une évolution des types de bactéries présentes et de la constitution de sous-groupes moins diversifiés.

 

 

Un vieillissement sain 

 

 

Les centenaires

 

Les centenaires présentent un « vieillissement réussi », c’est-à-dire au-delà de l’espérance de vie en bonne santé.

Il ne faut pas oublier que notre système immunitaire vieillit avec nous et est lié au vieillissement du microbiote.

Vivre centenaire est plus commun sur certaines parties du globe : Le Japon et le sud de la France ont en commun une densité de centenaires plus élevée.

L’alimentation typique de ces pays contribue à vieillir sainement. Il faut savoir que le régime méditerranéen est un vrai atout « santé » , favorisant l’huile d’olive, les légumes, peu de produits laitiers, beaucoup de produits de la mer, les viandes blanches et les fibres.

Voici les caractéristiques d’un microbiote d’un centenaire de 104-109 ans :

  • Microbiote diversifié
  • Présence des bactéries Bifidobactérium (la bactérie du lait maternel), Akkermansia, christensenellaceae : excellentes pour la santé métabolique et le système immunitaire.

Ces bactéries sont directement liées à l’alimentation.

 

Une étude suggère ainsi que notre espérance de vie dépend de ce que l’on mange.

 

 

 

Conclusion 

L ’alimentation joue un rôle clé dans le microbiote, elle participe à sa diversification, à la sélection de bonnes bactéries et au maintien d’un bon système immunitaire.

Afin de l’optimiser, il est intéressant d’utiliser des probiotiques et de faire des cures chaque année qui participeront à sa consolidation !

Il est aussi intéressant de consommer des prébiotiques qui favorisent le développement des bonnes bactéries.

Enfin, un régime alimentaire riche en fibres a également prouvé son efficacité dans le maintien et le renforcement de notre microbiote.

 

L’alimentation, les fibres, les prébiotiques et les probiotiques propices au maintien du microbiote en bonne santé feront l’objet de prochains articles.



Quelques référence.. :

Prévention nutritionnel

La durée de vie est liée à la qualité de l’alimentation

 

 

'

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Permet l'analyse et le comportement des utilisateurs.

  • _ga
  • _gid

Refuser tous les services
Accepter tous les services