Nutrition sportive pour les femmes

cliquez sur les images pour les agrandir

Nutrition sportive pour les femmes
Nutrition sportive pour les femmes

Nutrition sportive pour les femmes

Le point de départ est ma pratique sportive depuis toujours  (*), course à pieds - du cross au marathon- triathlon en passant par l’escalade, l’alpinisme et le kite-surf. 

 

En dehors ma pratique sportive personnelle, au travers de la fréquentation de mes amies sportives et de mes entretiens avec mes patientes sportives dans mon cabinet j’ai remarqué deux points paradoxaux :

 

  1. La femme sportive est capable de déployer des efforts incroyables pour son entrainement mais peut se soucier modérément de son alimentation - la considérant comme un élément annexe -  en s'alimentant de façon non adapté par rapport à son volume et son intensité d'entrainement.

 

  1. La  femme sportive peut se trouver dans une situation paradoxale du fait de souhaits de minceur et de performance sportive. Ainsi, nombre d'entre elles réduisent leurs apports pour mincir dans un objectif de mieux-être et de performance (ou les deux!)  ce qui conduit à l’apparition de carences, et de blessures. Sans compter les souffrances morales liées à la restriction alimentaire permanente.

 

En dehors des compétitrices, de nombreuses femmes décident de pratiquer une activité sportive pour prendre soin de leur santé et perdre quelques kilogrammes et se retrouvent perdus face à la stimulation de leur appétit et ne savent plus quoi et quand manger.

 

Ainsi, si  l’activité sportive est reconnue comme un facteur favorisant la bonne santé physique et jouant sur la prévention des pathologies les plus fréquentes dans les pays industrialisés, en particulier les maladies cardio-vasculaires et sur la gestion du stress, sa pratique nécessite des aménagements alimentaires : plus vous vous entrainez plus vous devez faire attention à l’entretien de votre machine et à son carburant.

 

Manger trop peu et non équilibré provoque carences, blessures et mal-être...Manger trop vous conduira à un surpoids qui rendra votre pratique difficile et peu performante.

 

Je vous propose de définir vos besoins alimentaires selon votre niveau de pratique et vos objectifs et vous accompagner dans vos challenges grâce un programme nutritionnel personnalisé, pour l'entrainement et la compétition.

 

 

(*) Références : Marathon Paris 2006: 3h19 /  Vice-championne de France de Cross FSGT 2010 / Championne de Ligue PACA de Triathlon Longue Distance 2014 / Participation Raid Amazone 2010.

 

Nutrition sportive pour les femmes